COVID-19 : La tentation de l’autoritarisme

par AvatarAmory Lumumba 3 Avr 2020

Nos parents ont connu les guerres du Congo.
Nos grands-parents ont connu les guerres d’indépendances.
Sommes-nous mieux lotis face à cette pandémie qui ne semble épargner personne ?
Rien n’est moins sûr.

Ebola ? Maladie de nègre ? C’est bien connu.
COVID-19 ? Une maladie de “chintok” qu’on nous disait.
Finalement, qu’est-ce qu’un chinois, sinon un nègre doté de quelques notions de discipline ainsi que d’amour propre pour sa culture ? Passons.

Des démocraties mises à mal

Le monde développé se déchire. L’orgueil de chacun entre en jeu. Immunité de groupe1https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/03/16/l-immunite-de-groupe-un-pari-risque-face-au-covid-19_6033228_3244.html pour les uns. Mesures de confinement2https://www.youtube.com/watch?v=8CCBoyrtbeQ plus ou moins drastiques pour les autres.
Les sachants ne savent plus où donner de la tête. Comment imaginer que le génie africain ait une réelle chance d’éviter à ses populations une catastrophe sanitaire ?

L’armée italienne devant la cathédrale de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge (Milan) – Reuters

En Italie3https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1675266/coronavirus-covid-19-militaires-services-funeraires, l’armée est mobilisée pour déplacer les cadavres. Les architectes des fosses communes de Maluku4https://www.jeuneafrique.com/418539/politique/rd-congo-deux-annees-plus-tard-fosse-commune-de-maluku-reste-mystere/, eux, ricanent en silence. Quel gâchis des moyens de l’Etat ! Inconvenant.

L’Italie et la Chine, deux des pays les plus touchés par la pandémie, se disent “choqués5https://www.lci.fr/international/pandemie-coronavirus-nous-sommes-choques-par-votre-inconscience-temoignages-de-chinois-et-d-italiens-face-a-nos-comportements-durant-le-confinement-2148688.html” face au constat de la désinvolture persistante des Français vis à vis de l’application des mesures.
Une arrogance non pas sans conséquences. Hélas.

De la concurrence des régimes politiques

La police chinoise pendant l’épidémie (Chine)

D’un côté, des pays dits autoritaires arrivent à imposer des mesures radicales (voir liberticides) à leurs populations (traçage GPS, prison en cas de non-respect des consignes, mise en quarantaine de ville entière, construction d’infrastructures hospitalières express, couvre-feu).

De l’autre, les grandes démocraties de ce monde cherchent encore les bons mots pour convaincre leurs populations de respecter les recommandations.

Que faut-il en conclure ?

On peut reprocher énormément de choses à la Chine sur sa gestion de la crise6https://www.letemps.ch/monde/chine-laisse-echapper-coronavirus, notamment sur ses tentatives irresponsables7http://www.leparisien.fr/societe/coronavirus-la-police-chinoise-desavouee-face-au-medecin-lanceur-d-alerte-19-03-2020-8283612.php de masquer la vérité aux yeux du monde aux premières heures de l’épidémie. 

“Le système chinois est un système très autoritaire qui donne un certains nombre de résultats car cette gestion là est une gestion d’autorité. (…)8https://www.youtube.com/watch?v=9QkRWVY0Vg8

Jean Pierre Raffarin – Sud Ouest – France

Cependant, force est de constater que lorsque des mesures ont dû être prises, l’État n’a pas lésiné sur les conditions de leurs applications.
Le monde entier avait les yeux braqués sur elle. C’est alors que la Chine fît la démonstration de la puissance de son appareil étatique avec notamment la construction d’un hôpital d’une capacité de 1000 places en à peine 10 jours. Un ouvrage, il est vrai, rendu possible par un travail nuit et jour des ouvriers sous “supervision” de quelques 1400 éléments armés. Chose que le monde occidental ne manquera pas de souligner9https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/segments/entrevue/153730/hopital-chine-wuhan-coronavirus-construction.

“La Chine a aussi l’avantage de ne pas avoir à composer avec des contraintes bureaucratiques ou financières, car le gouvernement contrôle presque tous les domaines10https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/segments/entrevue/153730/hopital-chine-wuhan-coronavirus-construction.”

Normand Tétreault – Radio Canada – Canada

Il ne fait aucun doute que la capacité de l’Etat chinois à faire appliquer ses mesures trouve son explication dans la nature même de son régime politique.
Toutefois, et malgré les tentatives de faire passer la Chine pour un régime totalitaire, notons tout de même que ce sont aujourd’hui les experts chinois11http://www.rfi.fr/fr/europe/20200313-coronavirus-arriv%C3%A9e-experts-chinois-rome-plusieurs-tonnes-aide qui sont sollicités pour indiquer la marche à suivre12https://www.lexpress.fr/actualite/monde/coronavirus-la-chine-a-envoye-des-medecins-dans-trois-pays_2121493.html.

En constatant la difficulté du monde occidental à faire appliquer les décisions13https://www.lci.fr/international/coronavirus-en-italie-un-expert-de-la-croix-rouge-chinoise-appelle-a-un-durcissement-des-mesures-de-confinement-2148650.html mises en place pour le bien de la population, pourrions nous être tenté par le modèle chinois ?

Après avoir mimé les modèles politiques des maîtres d’un temps révolu, l’heure est elle à la recherche d’inspiration vers l’Est ? L’occasion d’exhumer l’abacost14http://adiac-congo.com/content/mode-les-nostalgiques-des-annees-70-exhument-labacost-39381 et son col mao cher au Maréchal Mobutu.

L’autoritarisme, un dangereux raccourci

En RDC, tout comme en matière de soda, l’époque est au “light”. Les mesures prisent par l’Etat ne dérogent pas à la tendance. Politique sanitaire Congolaise, votre partenaire minceur !  Comme rappelé par mon confrère Milain Fayulu, “le confinement strict tel qu’il est opéré en Chine, en Europe et maintenant aux Etats-Unis relève de l’impossible chez nous15https://intelcongo.com/covid-19-mieux-vaut-prevenir-que-guerir/”. 

En effet, copier des mesures venant d’ailleurs sans prise en compte des réalités sociales d’un pays est une vaine entreprise. Alors que la ville de Kinshasa se dirigeait vers un confinement partiel, le manque de préparation de la ville16http://www.kinshasatimes.cd/kinshasa-covid19-la-decision-du-gouverneur-gentiny-ngobila-portant-confinement-total-par-intermittence-est-annule/ à la flambée des prix qui succédera à cette décision n’aura finalement pas permis la mise en place de la mesure.

Les situations de crises peuvent faire apparaître les régimes autoritaires comme dotés d’une importante capacité d’adaptation et de prise de décision. Dans ces mêmes situations, les régimes démocratiques peuvent apparaître comme inefficace, avec des systèmes de prise de décision lents et complexes. Gare aux raccourcis !

En RDC, nous ne bénéficions ni d’un pouvoir doté de la légitimité du peuple (propre aux démocraties) ni des capacités à imposer les décisions que l’on prête aux régimes autoritaires. 

Plus qu’une question d’autorité, je pense que cette crise ne se résorbera que par une volonté affichée de rassembler les Congolais autour de ce combat. Les initiatives de personnalités majeures du pays sont, en ce sens, à saluer (Dr Mukwege17https://www.lepoint.fr/afrique/l-afrique-face-au-covid-19-le-ghana-privilegie-le-paiement-electronique-26-03-2020-2368904_3826.php, Martin Fayulu18https://www.youtube.com/watch?v=S2Ffzbr2O_s, Koffi Olomide19https://www.youtube.com/watch?v=4yNM-sJQhec). Seul un leadership fort et rassembleur peut nous empêcher le désastre.

Le 24 mars, dans son adresse à la nation, Félix Tshisekedi annonçait réquisitionner “les unités de la Police Nationale Congolaise et celles de nos Forces Armées afin d’organiser des patrouilles mixtes pour faire respecter ces mesures, pour le bien de tous20https://actualite.cd/2020/03/24/rdc-coronavirus-tshisekedi-decrete-letat-durgence.”

La veille, la police rwandaise abattait deux jeunes hommes21http://www.channelafrica.co.za/sabc/home/channelafrica/news/details?id=a25502c2-87d2-41a0-918f-f2c833bfb6d5&title=Heavy%20police%20presence%20in%20Rwanda%20for%20lockdown accusés de ne pas respecter le confinement. 

Quelques mesures contre le COVID-19 prisent en Afrique – IntelCongo

>>Cliquer ici pour agrandir la carte<<

La situation est grave. Pourtant, elle ne peut pas être la justification d’abus des forces de sécurité. Peu importe la noblesse du prétexte. Le concours de la Police Nationale et des Forces Armées est décisif. Il n’empêche que les prochaines semaines nous dirons de quel côté de l’histoire ce régime aura décidé de se positionner.

Le 20 mars, le gouvernement congolais débloquait 1,8 millions $22https://zoom-eco.net/a-la-une/rdc-18-million-usd-de-letat-pour-lutter-contre-la-propagation-du-covid-19/ pour la riposte au virus. A titre de comparaison, le gouvernement ivoirien débloquait alors près de 145 millions €23https://apanews.net/news/coronavirus-la-cote-divoire-annonce-un-plan-de-riposte-national-de-95-milliards-fcfa pour endiguer la pandémie. Et ce, dans un pays 7 fois plus petit que le territoire de la RDC.

Une disproportion aussi choquante qu’inquiétante.

Amory Lumumba

laissez un commentaire.