par George KibalaGeorge Kibala 30 Avr 2020

La République Démocratique du Congo (RDC) est particulièrement vulnérable face à l'épidémie de COVID-19. Le pays est déjà en proie à une épidémie mortelle de rougeole qui a causé 6000 décès depuis janvier 2019, ainsi qu'une résurgence dramatique d'Ebola dans la province du Nord-Kivu. (suite…) . . .

The Democratic Republic of Congo (DRC) is particularly vulnerable to the COVID-19 epidemic. The country is already plagued by a deadly measles epidemic that has caused 6,000 deaths since January 2019, as well as a dramatic resurgence of Ebola in North Kivu province. At the same time, the country’s economy is...
Continuez la lecture
par Milain FayuluMilain Fayulu 21 Avr 2020
Image : Reuters / Zora Bensemra

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC), comme tant d’autres à travers le monde s’emploie à déployer un arsenal de mesures de riposte sur le court terme pour adresser non seulement la crise sanitaire causée par le COVID-19 mais également ses conséquences socio-économiques. (suite…) . . .

The government of the Democratic Republic of Congo (DRC) is working to deploy an arsenal of short-term measures to address not only the health crisis caused by COVID-19 but also its socio-economic consequences. These measures will require the development of public policies which must revolve around three axes: First, securing...
Continuez la lecture
par Naima KaneNaima Kane 24 Fév 2020

Le 30 janvier 2020, Anna Machkevitch, fille de l’homme d’affaire Alexander Machkhevitch, a été reconnue coupable au Royaume-Uni d’obstruction à la justice dans le cadre de l’enquête ouverte par l’agence britannique de répression des fraudes graves (le Senior Frauds Office) sur l’entreprise de son père Eurasian Natural Resources Corporation (ENRC).  (suite…) . . .

Continuez la lecture
par EditorialEditorial 17 Oct 2019

Nous ne recenserons pas pour vous ici la longue liste de faits dans cette affaire mais cet article a vocation à vous féliciter. Cela faisait longtemps, chers lecteurs, que chez nous la disparition supposée d’une somme aussi banale que $15 millions de dollars américains n’avait pas causé l’émoi. Habituellement, la presse congolaise minimise, passe sous silence, ou couvre les détails . . .

Continuez la lecture